Offre de base de soins en santé mentale / Soins en santé mentale d’outreaching

Soins de crise

Le programme de soins de crise du RHESEAU participe au renforcement de l’offre de soins en santé mentale et de l’action sociale pour une prise en compte globale, intégrée et adaptée aux besoins singuliers des enfants et adolescents au plus près de la communauté.

Il s’adresse aux jeunes de 0 à 23 ans qui se trouvent en situation de crise (sans danger vital) d’ordre psychique ou psychiatrique ainsi qu’à leur entourage.

Etant donné que cela concerne un bon nombre de jeunes qui sont à la croisée de plusieurs secteurs, une attention particulière est accordée aux jeunes et jeunes adultes sous le coup d’une décision de justice, aux jeunes faisant l’objet d’une mesure d’aide consentie au départ du SAJ (cf. dossiers des Conseillers de l’Aide à la jeunesse) et aux mineurs en danger (cf. dossiers des Directeurs de l’Aide à la jeunesse).

Le programme met aussi l’accent sur l’intervention auprès des jeunes enfants et de leur famille, en particulier celles en grande précarité psychique ainsi que sur l’accompagnement périnatal.

En articulation avec les autres programmes d’activités, il contribue à assurer un continuum de soins sur mesure pour tous les enfants et adolescents de la Province.

Le programme soins de crise repose sur trois grands axes :

  • L’équipe Mobile soins de crise (Tandem’O)
  • L’équipe Case manager (Filigranes)
  • Le développement de six lits de crise sur la province.

⇒ ⇒ Document PDF à télécharger: « Modalités d’accès aux lits de crise de RHESEAU »

Plan d’actions : Plan Strat – axe 2 – SC

Télécharger la plaquette de présentation des lits de crise: Plaquette lit de crise

 

Soins de Longue Durée

Le programme relatif aux soins de longue durée a pour mission de contribuer au développement des 4 fonctions suivantes : la détection, le screening et l’orientation ; le diagnostic ; le traitement ; l’échange et la valorisation de l’expertise.

Ce programme participe au renforcement de l’offre de soins en santé mentale et de l’action sociale pour une prise en compte globale, intégrée et adaptée aux besoins singuliers des enfants et adolescents au plus près de la communauté.

En articulation avec les autres programmes d’activités, il contribue à assurer un continuum de soins sur mesure pour tous les enfants et adolescents de la province.

Le programme « soins de longue durée » accorde une attention particulière à plusieurs publics-cibles : les enfants et adolescents présentant des problématiques graves, complexes et multiples ; les enfants et adolescents issus de groupes particulièrement vulnérables et difficiles à atteindre ; les jeunes présentant une problématique psychiatrique qui sont sous le coup d’une décision de justice[1] ; les jeunes présentant une problématique de dépendance ; les enfants et adolescents ayant une déficience intellectuelle combinée à une problématique psychique ou psychiatrique. Les partenaires soulignent que le programme de soins de longue durée s’adresse également aux jeunes faisant l’objet ’une mesure d’aide consentie au départ du SAJ (cf. dossiers des Conseillers de l’Aide à la jeunesse) et aux mineurs en danger (cf. dossiers des Directeurs de l’Aide à la jeunesse).

L’aide mobile est donc indiquée si l’offre de soins classiques ne répond pas aux besoins de l’enfant ou de l’adolescent. Les équipes mobiles sont ainsi une offre complémentaire aux dispositifs existants.

Plan d’actions : Plan Strat – axe 2 – SLD

Double diagnostic

Les partenaires ont identifié 6 objectifs prioritaires pour renforcer l’offre de soins en santé mentale pour les enfants et adolescents présentant un double diagnostic (déficience intellectuelle et problème de santé mentale) :

  • Améliorer la détection, la qualité des orientations et l’intervention précoce
  • Soutenir les milieux de vie (familles et institutions), en intervenant notamment au plus près de la communauté
  • Améliorer l’accessibilité des jeunes à l’hôpital, surtout pour les jeunes avec un handicap plus sévère.
  • Renforcer la souplesse dans les orientations entre les institutions et secteurs et éviter que le double diagnostic soit une cause d’exclusion dans les institutions relevant du handicap ou de la psychiatrie
  • Améliorer l’interface entre l’enseignement et le monde médical
  • Augmenter l’offre de places résidentielles

Il importe également à toutes les étapes du parcours du jeune de renforcer son implication et sa capacité à faire des choix.

Les partenaires du réseau ont adapté leurs programmes – et plus particulièrement leur programme de soins de crise, afin de répondre davantage aux besoins spécifiques des jeunes présentant un double diagnostic. Concrètement, il s’agit de renforcer l’offre de crise (et time-out) et d’offrir des soins mobiles adaptés aux besoins de tous les enfants et adolescents présentant un double diagnostic.

Pour ce faire, les partenaires ont renforcé d’une part le cadre du personnel des services K, et d’autre part celui des équipes mobiles (WonDDer), par des personnes participant à une formation spécifique aux problématiques doubles diagnostics.

Plan d’actions :Plan Strat – axe 2 – PT -DD

Les équipes

1. La Boussole

Le dispositif « La boussole » accueille et oriente des situations dans lesquelles des jeunes de 0 à 23 ans, résidant sur le territoire hainuyer, présentent une souffrance psychique.

L’équipe écoute activement la situation, propose une analyse et une orientation intersectorielle, en discussion avec le demandeur et les différentes ressources du jeune (familières ou professionnelles). En fonction des demandes, les collaborateurs prennent contact avec le(s) service(s) proposé(s) en vue de s’assurer que l’orientation envisagée est adéquate. Elle transmet les coordonnées et modalités d’accès et peut accompagner le demandeur ou le jeune et sa famille pour le relais vers le service ad hoc.

L’équipe est pluridisciplinaire et intersectorielle (assistant en psychologie, assistant social, psychologue et pédopsychiatre). Elle est soutenue par un comité de pilotage composé de différents partenaires issus de différents secteurs.

Modalités

Le dispositif est ouvert aux professionnels, aux familles et aux jeunes.

Si des professionnels sont présents et actifs dans la situation, il est important qu’ils contactent eux-mêmes la Boussole.

L’accueil de la demande se fait par téléphone, du lundi au vendredi, entre 9h30 et 12h30.

En dehors de ces heures, les demandes sont réceptionnées au travers d’un répondeur. Dans ce cas, il est demandé de laisser le nom, de préciser le nom de l’institution, le numéro de contact et la raison de l’appel. Un collaborateur recontacte dès que possible.

Contacts

Céline Faidherbe

Jonathan Ferretti

065/31.83.12.

2. Équipe mobile Tandem’O

Plaquette Equipes Mobiles

L’équipe mobile de soins de crise Tandem’O, ne se présente pas comme une équipe en plus dans le réseau, mais plutôt comme une équipe qui vient travailler en complémentarité du réseau existant, ou non, autour du jeune et de sa famille. Son accompagnement a une durée de 4 semaines. Le public cible se situe dans la tranche d’âge 0-23 ans et doit présenter des difficultés d’accessibilité aux soins.

Elle intervient auprès des bénéficiaires qui

  • Sont en rupture d’équilibre à la suite d’un évènement récent et/ou une modification de leur environnement
  • Présentent une intensification des symptômes après une période de stabilité
  • Présentent un risque d’aggravation de la situation avec une potentialité de changement
  • Risquent une rupture du lien du fait de l’épuisement du système
  • Écartés de leur milieu momentanément via une hospitalisation (time-out) nécessitent un travail de lien avec ce milieu

Son but est d’identifier l’origine des tensions et de les apaiser, de réaliser une analyse des besoins du jeune et de son entourage, de préparer et d’orienter le jeune vers les soins ou un accompagnement adéquat.  Pour ce faire, l’équipe se base sur une approche multidisciplinaire et sur les théories de la relation d’aide.  Cette approche vise à la compréhension profonde de ce que le jeune et son entourage vivent et à l’émergence des ressources nécessaires pour faire face à leurs problématiques.

La crise est souvent perçue comme négative car elle désigne une période de difficultés pénibles à vivre, alors que dans le sens étymologique, elle signifie : «faire un choix» et «décider».  De notre point de vue, la crise a pour but d’amener un changement :«déséquilibrer pour trouver un nouvel équilibre».

3. Équipe mobile Tandem’O+

Plaquette Equipes Mobiles

L’équipe mobile de soins de longue durée Tandem’O+ s’adresse prioritairement à des familles ne sachant pas se déplacer vers les structures de soins traditionnelles. L’offre mobile permet en effet de toucher un public qui n’accéderait pas à l’offre des services ou qui ne parviendrait pas à maintenir un suivi régulier et dans la durée avec les services, et cela pour des raisons culturelles, sociales ou économiques mais aussi parce que certains parents peuvent eux-mêmes souffrir de problèmes de santé mentale.

L’équipe mobile a pour mission d’offrir des soins de longue durée et de contribuer à développer une collaboration intensive en réseau. Son intervention dans le milieu de vie vise à pallier les limites ou l’échec d’un travail en ambulatoire.

L’offre mobile de soins de longue durée couvre l’ensemble du territoire provincial et les différentes tranches d’âge allant de 0 à 23 ans. Son intervention est d’une durée de 6 mois.

4. Filigranes

Dépliant Filigranes à télécharger

Élaborée dans le cadre des programmes soins de crise et soins de longue durée sous le terme de case management, cette nouvelle offre a vu le jour au 1er janvier 2018.

Filigranes est un service tiers qui propose un support à la concertation clinique pour les professionnels d’un réseau dans l’impasse face à la situation d’un jeune ou d’une famille en détresses multiples.

Critères d’intervention :

  • Enfants/adolescents de 0 à 23 ans
  • Résidant sur la Province du Hainaut
  • À problématiques complexes et multiples dont la santé mentale
  • En rupture ou en risque de rupture de trajectoire de soins
  • Nécessitant un accompagnement intersectoriel

Le processus vise à :

  • Faire émerger les projets existants chez chacun des professionnels, le jeune et sa famille
  • Offrir un espace de rencontres et d’échanges dans le respect des ressources de chacun
  • Trouver un langage commun
  • Ouvrir le champ des possibles
  • Soutenir le processus de co-construction d’un projet qui articule les différents acteurs avec le jeune et sa famille
  • Soutenir la continuité du processus

Modalités d’intervention :

  • La demande doit être introduite par deux professionnels du réseau du jeune
  • Le jeune et sa famille doivent être informés de la démarche
  • La demande se fait par téléphone ou par mail du lundi au jeudi de 9h à 16h
  • La demande est approfondie lors d’une rencontre avec les demandeurs, le jeune et ses proches en nos bureaux
  • Le service est financé par le SPF santé publique

⇒ ⇒ Plan d’actions : Plan Strat – axe 2 – PT – Case Management

Dispositif de soins flexibles réservé à la mobilité:

Dans le cadre de l’enveloppe de soins flexibles, une intervention financière peut être sollicitée lorsque celle-ci:

  • vise à mettre en œuvre la mesure d’accompagnement exposée lors de la rencontre avec l’intervenant du service Filigranes de RHESEAU;
  • est nécessaire pour débloquer le trajet de soin du jeune ;
  • est la solution la plus efficiente pour permettre d’obtenir les effets escomptés ;
  • permet d’envisager positivement une solution pérenne et adaptée pour le jeune ;
  • n’est pas prise en charge financièrement, en partie ou intégralement, par les partenaires présents et/ou mobilisables au sein de la concertation ;
  • ne fait pas l’objet d’un double subventionnement ;
  • doit être mise en œuvre dans des délais rapides ;

Les demandes sont examinées et approuvées par l’ intervenant et un médecin responsable de RHESEAU selon ces critères.

⇒ ⇒ Document PDF à télécharger: formulaire de demande d’intervention financière

5. WonDDer

Dépliant WonDDer à télécharger